La slow life made in #TeamKHOSI

09 décembre 2018
Laura Blanchard

Je voudrais vous raconter une histoire. Fin 2016, Virginie quitte son job, Victor termine sa première année de freelance et moi (Laura, salut !) j’ai besoin de changement. Trop de pression, besoin de redynamiser notre quotidien et envie de faire les choses à notre manière… les motivations ne manquaient pas pour construire un projet qui nous ressemble.

Sauf que la principale question, quand on se lance dans la création d’une entreprise à plusieurs, est de savoir si l’on partage la même vision ? Après avoir cherché “quiz pour être associés” sur Google comme tout bon SEO qui ne se respecte pas, on a répondu à une cinquantaine de questions pour répondre à LA question. SPOILER ALERT ! On était en effet sur la même longueur d’ondes : on ne cherche pas la croissance mais la stabilité, on ne veut pas grandir vite mais grandir bien.

En d’autres termes : notre objectif est de faire vivre KHOSI sur une décennie au moins et de développer notre société au rythme qui nous permet de trouver le bon équilibre vie pro/ vie perso. Vous la voyez la slow life ? 🙂

Aujourd’hui, on réalise que ce concept est dans l’ADN de KHOSI depuis le départ mais sans mettre de mot dessus. Alors je vais vous expliquer comment cela se traduit au quotidien, sans bullshit et en toute transparence…

En pratique, le plus évident : la gestion du temps

Lorsque l’on pense “slow life”, c’est évidemment la notion de temps qui arrive en premier. Et cela nous impacte à plusieurs niveaux :

  • Les horaires de travail qui s’adaptent à nos vies personnelles
  • Du temps de travail dédié au bien-être interne
  • La flexibilité du temps investi sur un projet client

Les horaires adaptables sont très importants pour toute la #TeamKHOSI. Chez nous, cela signifie qu’en aucun cas nous n’avons défini de temps de travail hebdomadaire, au-dessus ou en-dessous des classiques 35h. L’objectif est simple : arranger nos agenda comme on le souhaite tant que cela ne freine pas nos objectifs de développement. Finalement, on a simplement inversé la tendance et adapté notre vie professionnelle à notre vie perso. Et croyez moi, je ne pensais pas que ça m’arriverait un jour…

En dehors de cette notion de temps “disponible”, il est également important de bien faire attention à ce qu’on en fait, de ce temps de travail.

Le besoin de bien-être étant prioritaire, nous avons instauré progressivement des « On s’aime mais quand même… ». Je ne vais pas revenir en détail sur le sujet car Victor a déjà expliqué le concept dans son bilan de notre année 1, mais plutôt vous expliquer le rapport avec notre slow life : vous avez déjà demandé à votre boss de prendre 1h dans sa journée pour lui dire ce que vous aimez ou n’aimez pas dans votre collaboration ? Voilà notre slow life : prendre le temps de se dire les choses pour développer un climat sain et serein.

Enfin, la flexibilité du temps est aussi valable sur les projets client. Difficile à faire lorsque nous étions salariés, nous pouvons désormais sur-investir du temps sur un projet. C’est à dire passer plus de temps sur un client en qui on croit pour l’emmener plus loin que les objectifs définis. Assez stressant au début, cela s’avère assez libérateur car cela renforce l’impression de maîtriser son temps. Et je ne vous raconte pas les performances en plus de la satisfaction client… A nous de rentabiliser tout ça ensuite, en renouvelant avec une prestation 😉

En pratique, le plus simple : une année de test and learn

Dans le web, on le sait, vouloir sortir un site internet parfait dès la v1 est utopique et contre-productif. Notre stratégie de l’année 1 a donc été de se lancer et point barre. Et le fait d’accepter de faire des erreurs est sûrement ce qui nous a rendu le plus serein.

Pour cela, on a simplement…mis en place zéro process ! Bon, j’exagère un peu mais quel intérêt de mettre en place des process basés sur nos expériences précédentes alors que nous cherchons à faire différemment ? Alors, bien sûr, on s’inspire de ce qu’on aimait dans nos expériences précédentes, mais le but reste de trouver notre identité et non de mixer les identités de nos anciennes agences.

En quoi c’est “SlowLife-Friendly” ? Le test and learn nous a permis de diminuer très largement notre niveau de stress en ayant moins de pression pour réussir à atteindre nos objectifs.

Finalement, on gère KHOSI comme on gère une stratégie webmarketing :

  • Prendre des décisions basées sur des datas = on laisse passer du temps et on analyse ce qu’il s’est passé pour corriger le tir et mettre en place des bonnes pratiques,
  • Mettre en place des tests A/B = tenter des actions commerciales ou de communication et regarder ce qui fonctionne puis arrêter ce qui ne marche pas. On n’a jamais communiqué dessus, mais on a vécu un gros fail avec le Slip Français, mais ne vous inquiétez pas, on en reparlera 😉
  • Opter pour des Missions Commando = se remettre en question constamment pour éviter la frustration et le stress en mettant nos égos de côté et en communiquant beaucoup entre nous.
  • Impliquer les équipes = plus de temps collectif sur les projets client ou sur KHOSI, pour favoriser la créativité et l’enthousiasme et donc plus de plaisir au quotidien.

Au final, notre déformation professionnelle de SEO sert complètement notre projet entrepreneurial, et “structurer au fur et à mesure” est pour l’instant notre meilleure stratégie.

En pratique, le plus chill : célébrer les petites victoires

Que serait la slow life sans la célébration des bons moments ? Célébrer les victoires du quotidien booste le moral, soude l’équipe et permet de compenser les moments de “moins bien”. A ce niveau là, ceux qui me connaissent savent que j’aime (beaucoup) faire la fête, alors croyez moi quand je vous dis qu’on a célébré nos victoires plus d’une fois 🙂

Tous les 3 mois, à l’occasion de notre bilan comptable provisoire, c’est terrasse ! On échange sur les clients et prospects, sur ce qui nous a enthousiasmé pendant le trimestre et ce qu’on a envie de mettre en place sur les 3 mois à venir, en interne ou sur nos projets.

En dehors de cela, on profite au maximum du moment présent en en communiquant beaucoup, entre nous, sur les retours positifs de nos clients, prospects ou partenaires.

Nous tentons également l’expérience de la bonbonnière à victoires : remplir une bonbonnière de post-its avec des satisfactions pour les découvrir de temps en temps et re-motiver toute l’équipe. Visiblement, on ne se prête pas suffisamment à l’exercice ^^ :

boite a victoires

En pratique, le plus épanouissant : la latitude de l’action

Le plein épanouissement au travail est un idéal que j’ai toujours eu du mal à atteindre, personnellement. L’entrepreneuriat est la voie que nous avons choisie pour atteindre cet idéal, car il nous permet une grande latitude d’action. Sans barrière et sans retenue, chacun est libre de proposer et/ou mettre en place un projet qui lui tient à coeur. Que ce soit dans le cadre d’une prestation client ou pour KHOSI.

La liberté d’action dans le cadre d’une prestation, c’est par exemple la Mission Commando, la nouvelle offre de la #TeamKHOSI ! Comment ça marche ? La Mission Commando, c’est un grand brainstorming où nous nous rassemblons pour réfléchir à une problématique spécifique. Pourquoi ça marche ? Car c’est plusieurs cerveaux qui travaillent au lieu d’un, plutôt devant un tableau blanc qu’un écran d’ordinateur et en détente plutôt qu’assis dans une salle de réunion conventionnelle. Ce format, qui ne semble pourtant pas en rupture, est tout à fait en phase avec notre slow life : c’est un temps d’échanges, centré sur le collaboratif, où tout le monde est concentré sur un objectif commun. Vous avez dit bisounours ? Peut-être… Mais bisounours détendu !

Quant à la liberté d’action pour KHOSI, au-delà d’être notre propre patron, c’est aussi WEBISLAND ! Créer un événement n’a jamais été un objectif. Cependant, comme on adore les events et qu’on était frustrés de ne pas en avoir à Nantes, qui soit aussi “chill” qu’on l’aimerait, on a fini par en créer un ! Sans rentrer dans les détails (allez, ouvrez donc un nouvel onglet >> webisland.io), c’est vraiment un projet plaisir qui rentre dans la lignée de la slow life : un projet différent qui casse la routine et rassemble tout ce qu’on aime dans notre métier, soit rencontrer de nouvelles personnes et apprendre de nouvelles choses.

La meilleure décision de notre vie

Je pense pouvoir parler au nom de toute la #TeamKHOSI en affirmant que ce mode de vie “slow life” est ce qui nous permet le plus de nous épanouir :

  • Nous sommes plus investis dans nos projets clients car nous avons le luxe de les “choisir”. Et par conséquent, nos projets avance dans le bon sens !
  • Nous avons réussi à instaurer des relations de partenaires et non de client/prestataires, ce qui crée plus de confiance, et nous n’avons aucun problème à aborder les sujets difficiles.
  • Notre année de test and learn nous permet d’être très sereins pour l’année 2 où nous allons pouvoir mieux structurer notre discours et présenter de nouvelles offres en étant sûrs de nous.

A titre personnel, j’ai trouvé le bon équilibre vie pro / vie perso et j’en ai, enfin, terminé avec le blues du dimanche soir 🙂 Alors si vous aussi vous sentez que la slow life vous convient, venez en discuter sur twitter #RécitsKHOSI !

BONUS de la #TeamKHOSI :

Le « fameux » quiz pour devenir associés : http://bit.ly/quiz-associes 😉

La “Slow life” version Oxmo Puccino :

Laura Blanchard

Pétillante et dynamique, Laura voit vos projets web dans leur globalité. Elle les challenge pour les rendre performants et créatifs, et faire grimper votre marque au sommet !

Bonne vivante et amoureuse de la vie, quand elle n’est pas avec la #TeamKHOSI, Laura aime partir à l’aventure en voyage et faire de nouvelles rencontres.

Follow me !
Écrivez-nous
pour qu'on puisse
vous recontacter
Sinon, appelez-nous au 06 40 14 29 04
ou écrivez-nous à contact@khosi.fr
* Champs obligatoires